Vous connaissez ? Rien à voir avec Grand Corps Malade 😉

Le slamming est à l’origine  une pratique peu scrupuleuse pour  inciter les propriétaires de noms de domaine à renouveler leur abonnement  sous peine de suppression. Mais il y a des variantes. 

Des entrepreneurs d’Euratech  ont reçu il y a peu, un mail  leur indiquant qu’une compagnie chinoise souhaitait déposer la même marque en asie et acheter des extensions asiatiques de leur nom de domaine.  Très sympa, leur interlocuteur  voulait vérifier si il y avait des liens entre les 2 sociétés.

Deuxième mail : il confirme que son client souhaite poursuivre ses démarches. Toujours très sympa, il leur conseille de procéder rapidement à l’enregistrement de leur marque et à la réservation de la dizaine d’extension qu’il liste. 

Troisième mail : toujours très sympa, pour éviter tout litige, il propose de faire les démarches à leur place…

L’étape suivante, sera de leur proposer des tarifs supérieurs au coût des démarches.  C’est comme ça que l’opération devient rentable.  

L’AFNIC a édité un document très clair sur le sujet avec ses variantes et des recommandations que je partage totalement : https://www.afnic.fr/data/divers/public/guide-slamming-afnic.pdf

Qui a déjà vécu ce genre de mésaventure ?