Selon une enquête menée en 2018 par la CCI d’Ile de France, 57% des entreprises interrogées ont indiqué qu’elles ne détenaient pas d’informations stratégiques confidentielles.

Ce chiffre reflète une réalité, les start up et les PME sous-estiment la valeur des informations qu’elles ont dans leurs entreprises.

Bien sûr, tout n’est pas confidentiel et heureusement !  D’une start up à l’autre, en fonction de son niveau de maturité, de son activité, le niveau de confidentialité des informations est différent, de la R&D à la stratégie commerciale, du savoir-faire aux taux de marge, les catégories d’informations susceptibles d’être confidentielles sont vastes.

Je vous encourage à faire une opération de recensement des catégories d’informations que vous détenez et à les classer très simplement par niveau de confidentialité (comme dans mon illustration).

Cet exercice peut être fait avec la totalité de l’équipe pour sensibiliser tout le monde.

L’an dernier, je me suis retrouvée dans un carré du TGV Lille-Paris avec 3 salariés d’une start-up lilloise qui arboraient fièrement des sweats avec le logo de leur entreprise.  Ils ont passé l’heure du trajet à discuter du contrat en cours de négociation avec une enseigne de grande distribution concurrente de celle de mon mari.

Heureusement pour eux, je suis fair play…

Start up et PME si vous souhaitez un exemple de liste d’informations confidentielles, je serai ravie d’en partager un avec vous gratuitement sur simple demande.